La perruche ondulées ou Anglaise

Perruche ondulée
Taille: 18 à 25 cm
Poids : 30 à 45 grammes
Longévité : 6 ans (pour les perruches Anglaises) à 12 ans (pour les Ondulées), en corrélation avec les conditions de détention

La perruche ondulée fait partie de la famille des Psittacidés, de l'ordre des pasittaciformes. C'est un oiseau hautement grégaire, actif et curieux.



DÉCOUVERTE ET ÉVOLUTION


La Perruche Ondulée est originaire d’Australie. Elle fut nommée « Budgerigar » (maintenant budgie) par le capitaine J. Cook lors de sa découverte en Australie en 1770. La perruche ondulée tirerait son nom du latin ou encore de l’ancien Français perrique, mais le plus cocasse fut son appellation « betcherry-gah » par les aborigènes australiens, ce qui signifiait « bon à manger ». Australiens et Européens n’en faisaient ainsi pas la même destination.
Le premier couple de Perruches Ondulées fut importé en Europe par l’explorateur naturaliste J. Gould en 1840. Durant les 40 années qui ont suivi, la Perruche Ondulée fut reproduite et élevée de façon considérable, pour atteindre des centaines de milliers de naissances afin de répondre à cette nouvelle grande mode Européenne. La perruche à l’état sauvage était verte, comme on l’a nomme aujourd’hui type sauvage, d’un vert clair. Cependant, fin XIXème siècle, avec l’accroissement des croisements et sélections sur certains gènes, ils se produisent plusieurs mutations spontanées de la perruche (couleur de la robe). Ainsi nait la première perruche à mutation dominante bleue. Ce qui apporte encore plus d’engouement pour l’achat de Perruches Ondulées aux passionnés européens. Il s’en suit diverses mutations, après des centaines d’années de croisement et d’élevage.


Le comportement
La perruche ondulée est un oiseau défini comme grégaire, social, joyeux, peu destructeur, peu bruyant et très joueur. La perruche ondulée peut émettre des imitations (mots ou bruits humains) car elle est apte vocalement, il faut juste apprendre à bien écouter. Elle vivait à l’état naturel en colonie, c’est pourquoi elle s’épanouit pleinement en colonie avec ses congénères; et de l'espace. Cependant, étant une espèce mono spécifique, il est difficile de la faire cohabiter sans disputes avec d’autres espèces de perruches ou perroquets, car elle est territoriale et rejette tous individus considérés comme un intrus, s'il n'est pas de son espèce. C'est un oiseau très facile à apprivoiser, et il est même possible de lui apprendre des tours avec le clinker training et le renforcement positif.


Les mutations
Elle connaît depuis des décennies diverses mutations. Bleu, verte, pie danoise, pie australienne, dilutions, etc. Le nombre de mutations ne pourrait se compter tellement elles se combinent et sont multiples. A l’origine, la perruche ondulée était verte, pour se protéger des prédateurs en se cachant dans les hauts arbres. Puis la mutation bleue est apparue et d’autres ont suivi en captivité.

Le dimorphisme sexuel
Pour cette espèce, il est facile de reconnaître les mâles des femelles, avec ce qui s’appelle leur cire, au dessus du bec, une peau dénudée et pigmentée, qui révèle le sexe. Pour les mâles, la cire sera bleue brillante, un bleu prononcé et vif (dépendante de ses hormones) sauf pour certaines mutations, comme la pie danoise où le mâle verra sa cire rosé violacé. Tandis que pour les femelles, elle est blanche voir bleuté claire, et en période hormonale elle sera beige ou brune marron.

Les Soins
Avec les perruches ondulées, il faut toujours avoir quelques seringues stériles, une paire de ciseaux, des compresses désoxygénées, du sérum physiologique, du charbon pour les empoisonnements, du calcium liquide etc. Quand il survient une petite blessure avec sang, il faut nettoyer avec de l’eau bouillie refroidie et une compresse ou un coton tige. Sur les parties sensibles comme l’œil (exemple du sable dedans) il faut mettre une goutte de sérum physiologique (ou de larmes artificielles). Si cela continue de saigner, il faudra une consultation vétérinaire, une perruche possède peut de sang et peu de temps. Pensez à surveiller son comportement pour anticiper une maladie. Les points de vigilance sont le comportement, si elles mangent bien, s'hydratent bien, si elles jouent, mais également il faut observer leur plumage et leurs fientes pour détecter une possible maladie.

L’habitat
C’est une perruche à grande nécessité de vol (à l’état naturel elles parcourraient des kilomètres en quelques battements d’ailes), c’est pourquoi elle doit disposer d’une volière ou une pièce de liberté, plusieurs heures chaque jour. La cage doit valoriser la longueur et la largeur, la hauteur n'étant pas exploitable. L‘ondulée aime se percher dans les hauteurs parce que cela lui procure un sentiment de sécurité, et délaisse les bas de cage. Une cage de 1 mètre (long) x 40 cm (large) minimum est nécessaire pour un couple, en prenant en compte les heures de liberté bien sure. Pour les accessoires de son habitat, il lui faut des perchoirs en bois naturel (connaître les bois toxiques pour les éviter) aux extrémités de cages pour laisser l’espace de vol disponible, puis des abreuvoirs et mangeoires sur les longueurs. Il a aussi besoin de jouets pour gruger, se faire de bec, à l’aide notamment de blocs vitaminés et minéraux, d’os de seiche, de perchoirs en bois naturel et pédicure.


L'alimentation

L'alimentation complète et équilibrée se compose de mélange de graines adapté, de germinations, de fruits, de légumes, de végétaux, de blocs vitaminés, minéraux et des écailles d’huître. Les fruits et légumes sont essentiels pour leur bon développement et leur apport en vitamine. Les vitamines A sont indispensables à l'oiseau. Le calcium, indispensable, est le minéral prédominant. Il sert à la formation des os, du plumage, à la production de la coquille d’œuf et à la coagulation du sang, surtout pour la femelle en période reproductif. Les Germinations sont super nutritives et équilibrés, concentrées de vitamines permettant l’augmentation dans les graines germées les vitamines de 10 à 600%. Enfin la pâté aux œufs, indispensable en période de mue et de reproduction, elle évite que nos oiseaux puisent dans leur réserves, se vidant d'énergie et se fragilisant.
Surtout il ne faudra pas de sable, ni en fond de cage ni dans leur alimentation, cela n’est pas adapté à leur jabot et risque de l’obstruer. Si vous souhaitez, vous pouvez leur donner à disposition des écailles d'huîtres, minéral soluble et digestible, riche en calcium