La Perruche Catherine - Bolborhynchus lineola

Ou Touï Catherine

La perruche Catherine est originaire d'Amérique Centrale (Mexique, Panama, Colombie, Venezuela, et Pérou). Elle mesure 15 à 16 cm pour un poids de 50 à 60 grammes. Elle a un abondant plumage vert dans sa couleur naturelle avec un effet rayé bien visible sur les parties inférieures, produit par la bordure noire des plumes. Elle est parée d'une marque foncée sur l'épaule. Elle est toute en rondeur, avec une petite queue, et des yeux ronds et noirs. A l'état naturel elle habite les forêts fluviales et les savanes subtropicales, tout en étant parmi un groupe d'une centaine d'individus. Son environnement est dense en végétaux, ce qui lui permet de se camoufler parmi l'environnement. Elle nidifie courant décembre dans le creux des arbres, qu'elle aménage de végétaux et branchages transportés dans ses plumes. La femelle pond 4 à 7 œufs qu'elle couve 22 jours.

Comportement
Elle se déplace silencieusement et de façon très nonchalante. Elle se déplace tout en douceur, en balançant légèrement son corps, d'un œil observateur et curieux, pour finalement s'envoler un petit coup de manière abrupte. En plus de voler, elle grimpe énormément, à l'horizontal comme la verticale. Elle va adorer les accessoires et jouets en tout genre : cordes, échelles, huttes, tentes, balançoires, anneaux de coton, parc, gros jouets destructibles, jouets de recherche alimentaire, branches fraiches et fleuries, etc. Elle grimpera bien plus qu'elle ne volera. Également elle se servira énormément de ses pattes (grâce à ses doigts zygodactyles, deux à l'avant, deux à l'arrière) pour attraper les objets, se déplacer, et se nourrir. De tempérament calme et affectueux avec ses congénères, elle peut se montrer territoriale et criarde ponctuellement. Cela reste un comportement occasionnel, elle reste discrète et très douce. En groupe, elle sera bien plus active et dynamique, se montrant curieuse et explorant continuellement l'environnement. Ses cris sont très légers, courts et mélodieux. Les cris de contact sont plus stridents mais restent concis, comme des petits "tuiiit - tuiiit'.

Alimentation :

Les touis catherines mangent les mélanges de graines, type "perruches", "perruche ondulée" que l'on améliore : millet, lin, sésame, safran, alpiste, avoine, sarrasin et sans tournesol (trop de lipides) etc.
A cela s'applique l'alimentation des petites espèces, c'est à dire, tous les jours, fruits et légumes frais. Vous pouvez donc leur donner des carottes, des feuilles d'épinards, des concombres, du maïs, de la salade, des petits pois cuits, des haricots cuits, etc. Il ne faut pas oublier de donner des graines germées quotidiennement. Vous pouvez également leur procurer des graminées et autres plantes sauvages comestibles du jardin (sétaire, millet sauvage, oseille, mouron blanc, plantains, pissenlits et renouées). Il leur faut également de l'eau fraiche chaque jour car elles boivent beaucoup.

 

Dimorphisme sexuel

La distinction mâles /femelles de cette espèce n'est pas toujours facile en pratique. En effet, le dimorphisme sexuel est peu prononcé. Certains critères peuvent aider dans beaucoup de cas mais ne sont pas une méthode scientifiquement exacte. Pour être certain du sexe d'un oiseau, seule l'endoscopie ou l'analyse de l'ADN peuvent vous le garantir. La taille n'est pas un élément suffisamment marqué pour permettre l'identification. La différence la plus marquée, en général, est celle de la quantité relative de noir dans les plumes rectrices de la queue. Dans la majorité des cas, le mâle en a manifestement davantage. Les bords noirs des épaules sont assez petits chez la femelle. Les reflets bleus sur la tête n'existent, en général, que chez la femelle. Chez les mâles, le front sera vert jaunâtre ainsi que le poitrail, avec des épaules très noires et un iris couleur chair. Chez la femelle l'iris n'est pas visible, et les épaules ont un bien plus faible présence de noir, ainsi que sur les rectrices.